Réseau maintenance

Réseau maintenance francophone
Association française des ingénieurs et responsables de maintenance

 

Outils & Services    |    Fréquentes questions    |    Contact    |    Plan du site    |    Adhérents    |    GT
Afim
Adhésion
Association
Régions
 
Actualité

Agenda
Conférences
Lettre & RMD

L'Afim sur la Toile
Suivez l'Afim sur facebook
Suivez l'Afim sur twitter
 

ec@t-npmi

e-catalogue
Afim-Komerko
eCl@ss
Conférences
 

Emploi
Fiches métiers
Trophée Frontinus
Offres / Demandes
Baromètre
Conférences
 
Formation
Formations Afim
Diplômes nationaux
Référentiels formation
SST
Conférences
 
SST - Risques
C'est arrivé...
Sécurafim
Analyse des risques
Données clés
Référentiels SST
Risques & MP
Prévention
Réglementation
Obligation formation
Risques industriels
Conférences
 
Marchés
Observatoire RM
Prestataires
Etudes de marché
Contrat type
Réglementation
Conférences
 
Normalisation
Normes & documents
Glossaire internat.
 
Gestion des actifs
Réglementation
GMAO
Diagnostic
Pathologie
TPM
Immobilier
Conférences
 
Publications
Guide national
Sécurafim
USB Privilège
Sciences & Maint.
Contrat type
Carnet ap. levage
Lettre RMD
Magazine
Ouvrages
GMAO
Diagnostic
Bibliothèque
Presse
 
Rencontres
AG Afim
Forum Afim
Innova-Maint.
Maint. Expo
Préventica
Euromaintenance
Conférences
 
Contacts utiles
Par thème
France
Europe
International
Francophonie
Réseau maintenance dernière 164 - 4 novembre 2011
[ Qu'est-ce que Réseau maintenance dernière ? ]
[ Application de la loi Informatique et Libertés ]

 

Lettre ouverte aux élus des régions à propos du Bac Sciences et technologies de l'industrie et du développement durable

Il y a des paradoxes qui tuent. Censée renforcer l'attractivité de la filière Sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D), la réforme consacre de fait l'abandon pur et simple de l'enseignement des technologies de base et des techniques industrielles. Un fait particulièrement préoccupant car cette filière constitue le socle du recrutement des BTS, des IUT et d'une partie des Ecoles d'ingénieurs. Ainsi dans 3 ans, des élèves qui n'auront jamais approché ou travaillé avec des machines-outils seront admis dans ces cycles post bac. Il parait difficile de croire qu'un jeune diplômé pourra dialoguer efficacement et de façon crédible avec des ouvriers et des techniciens de l'industrie, alors qu'il n'aura JAMAIS eu de contact avec la réalité mécanique, sinon par l'intermédiaire d'un écran d'ordinateur.

Progresser dans le domaine des technologies exige de les maîtriser d'abord pour pouvoir ensuite prétendre les perfectionner.

La réforme de la filière des baccalauréats technologiques est entrée en application. Les régions contribuent à sa mise en œuvre par les compétences qui leur sont dévolues, car elles financent les moyens techniques nécessaires à son déploiement dans les établissements d'enseignement. Dans les lycées, la réforme se traduit par la conversion d'ateliers en laboratoires et par le remplacement des machines-outils par des moyens légers de prototypage, des outils de simulation et de "réalité virtuelle".

Ainsi par l'obligation réglementaire qui leur incombe, les régions et leurs élus, en attribuant les budgets d'équipement aux établissements d'enseignement de leur compétence, contribuent à la disparition de l'enseignement technologique au sein de la filière STI2D. Ces budgets votés donnent en effet aux établissements les moyens de remplacer des ateliers équipés de machines-outils par des laboratoires de 150 m2 dotés de consoles de simulation sur écrans plats.

Dans cette réforme, les machines-outils et ceux qui en maîtrisent le fonctionnement disparaissent au profit de la "réalité virtuelle". Pourtant un simple exemple en illustre le danger. Si les éoliennes produisent de l'électricité à partir d'une énergie renouvelable, les roulements qui permettent la rotation des pales relèvent des technologies de fabrication que la réforme STI 2D élimine des cursus de formation. Est-il raisonnable de croire que les fabricants de roulements pourront fabriquer ces pièces essentielles sans machines-outils (des tours) et sans tourneurs, sans machines de traitement thermique et sans rectifieuses ? En éliminant le caractère industriel des matériels destinés aux enseignements "car les équipements nécessaires au fonctionnement du nouveau Bac STI2D ne font pas appel à des matériels professionnels industriels", la réforme consacre ce point de vue.

Le bienfondé de cette réforme doit être très sérieusement interrogé quant à ses effets sur le plan de l'efficacité industrielle, de la maîtrise technologique, de l'innovation et de l'emploi. Elle conduit à notre sens à deux impasses graves en matière de ressources humaines : la certification de compétences de haut niveau non employables faute de référence au réel, et le manque de compétences technologiques indispensables à l'industrie, car non formées. Il nous parait gravement dommageable vis-à-vis de l'avenir des sciences et de la technologie de poursuivre cette réforme.

Toutes les voies pour faire entendre les points de vue des ingénieurs, des techniciens, des enseignants et de l'Afim, ont échoué. C'est pourquoi nous en appelons aux élus des régions. Ils sont les seuls, en refusant de voter les budgets associés à la réforme, à disposer du pouvoir de ramener le Ministère à la raison en imposant un moratoire de fait. Une prise de distance s'impose pour réfléchir rationnellement et remettre les fondamentaux de la mécanique et des technologies au cœur des Sciences et technologies de l'industrie et du développement durable.

Claude Pichot
Président de l'Afim

 

 

[ Qu'est-ce que Réseau maintenance dernière ? ]

retour

Réseau maintenance dernière est le moyen mis en place par l'Afim afin de vous informer rapidement et ainsi vous faire gagner du temps. A raison d'une à deux fois par mois nous vous fournirons des informations sur le métier et ses réalisations. Vous pouvez réagir et nous faire part de vos attentes et suggestions. Le forum de discussion du Réseau maintenance est également à votre disposition. Il vous permet de questionner le Réseau maintenance sur des problèmes spécifiques et de bénéficier de la compétence des spécialistes qui font la profession.

Si vous retransmettez ce bulletin, pourquoi ne pas encourager vos amis et collègues à s'y abonner. Cela nous aidera à jauger la popularité du service. Si vous souhaitez ne plus être destinataire de Réseau maintenance dernière, signalez-le nous par un courrier électronique précisant l'adresse à désabonner envoyé à : afim@afim.asso.fr.

Réseau maintenance dernière est diffusé à 12 500 personnes.
Directeur de la publication : Claude Pichot (01 56 56 29 29)

 

 

[ Application de la loi Informatique et Libertés ]

retour

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à afim@afim.asso.fr.

Copyright Afim© 2020 - Mentions légales